Одним из главных принципов уникальной «системы Физтеха», заложенной в основу образования в МФТИ, является тщательный отбор одаренных и склонных к творческой работе представителей молодежи. Абитуриентами Физтеха становятся самые талантливые и высокообразованные выпускники школ всей России и десятков стран мира.

Студенческая жизнь в МФТИ насыщенна и разнообразна. Студенты активно совмещают учебную деятельность с занятиями спортом, участием в культурно-массовых мероприятиях, а также их организации. Администрация института всячески поддерживает инициативу и заботится о благополучии студентов. Так, ведется непрерывная работа по расширению студенческого городка и улучшению быта студентов.

Адрес e-mail:

Les Francais et le sport

Que l'on soit d'accord ou non, le physique, l'apparence  d'une personne est très important pour plusieurs d'entre  nous. Pour être bien dans notre peau, dans notre corps, nous .devons bouger. C'est pour cela que le sport est tellement nécessaire pour nous tous.

 

LES FRANÇAIS ont bien de la chance. Car leur pays offre à tous ceux qui désirent des possibilités spor­tives d'une variété exceptionnelle. 57 000 km de côtes à la fois sur l'At­lantique et la Méditerranée incitent à tous les sports de mer. Les massifs mon­tagneux (Alpes, Pyrénées, Jura, Vosges, Massif Central) représentent le domai­ne skiable le plus vaste d'Europe. La di­versité des paysages et des climats per­mettent de pratiquer, dans des conditions très favorables, toutes sortes de sports comme l'équitation, la marche, la ran­donnée, la spéléologie, etc.

Le sport et les jeunes

LES ACTIVITÉS sportives sont très importantes pour nous, les jeunes, parce que ça nous aide à développer notre corps. Nos muscles, nos pou­mons, notre cœur par exemple ne peu­vent pas s'en passer. Après avoir fait du sport on a encore plus d'énergie, on est prêt à attaquer le travail en classe. Notre humeur, notre moral devient très bon ! Les cours d'éducation physique nous apprennent aussi la coopération. Il n'y a pas seulement qu'en classe qu'on peut apprendre à travailler avec les autres. Quand on joue au handball, au hockey, au soccer, quand on doit par­courir des circuits en équipes, il ne faut pas seulement penser à soi, mais aussi aux autres. Il faut avoir l'esprit d'équi­pe. C'est très efficace de le développer en faisant quelque chose qu'on aime beaucoup.

En France, il existe des classes de neige, de mer et de campagne pour des enfants. Encadrés d'un instituteur, d'un moniteur et d'une infirmière, les enfants découvrent non seulement une pratique sportive nouvelle, passent des tests, re­çoivent leurs premières médailles, mais surtout ils découvrent la région. À tra­vers des travaux pratiques et des ex­cursions ils en apprennent les ressour­ces, la flore, la faune et les traditions de vie des habitants.

 Pierre de Coubertin

AUCUNE institution ne peut être comparée à celle des jeux Olym­piques. Ils sont un phénomène unique dans l'histoire de notre civilisation. La renaissance des jeux Olympiques est liée avec le nom de Pierre de Coubertin. Pierre Frédy, baron de Coubertin, est né à Paris en 1863. Une belle carrière mili­taire semblait lui être promise, mais il y a renoncé. Àl'âge de 24 ans, il a décidé de son but dans la vie : rendre service à la France en réformant son système édu­catif. Coubertin était un sportif très ac­tif. Il pratiquait la boxe, l'escrime, l'équitation et l'aviron... Il était convain­cu que le sport constituait le tremplin pour retrouver une certaine énergie men­tale. À l'âge de 31 ans, il a annoncé l'idée de la restauration des jeux Olym­piques dans une déclaration à l'intention de l'Union des sociétés françaises des sports athlétiques (USFSA), dont il était le secrétaire général. Le 23 juin 1894, il a fondé le Comité international olympique au cours d'une cérémonie à l'Université de la Sorbonne, à Paris. Le Grec Demetrius Vikelas en est devenu le premier président. Deux ans plus tard, les premiers jeux de l'ère moderne se tenaient à Athènes. À cette occasion, Coubertin était élu président du CIO. Il demeurait à ce poste jusqu'en 1925. Pierre de Coubertin considérait que les jeux s'adressaient à toutes les races, tou­tes les nations et toutes les classes so­ciales. Mais les participants à ces jeux devaient être forcément du sexe mascu­lin. Pour lui, la participation féminine aux jeux était considérée comme « im­pratique, inintéressante, inesthétique et incorrecte ». C'est Pierre de Coubertin qui a fait adopter la devise « Citius, Altius, Fortius » (« plus vite, plus haut, plus fort ») pour symboliser l'esprit des jeux. À l'âge de 69 ans, en 1931, il a publié ses Mémoires Olympiques dans lesquelles il mettait en  lumière la nature intellectuelle et philosophique de son af­faire. Pierre de Coubertin a décédé subi­tement, le 2 septembre 1937, d'une cri­se cardiaque à Genève.

 Tour de France

L'ANNÉE sportive en France a ses grands moments, ses rituels, ses saisons et ses spécialités. L'événement le plus grand de la sai­son cycliste c'est la fête populaire de Tour de France. Tour de France c'est beaucoup plus que du sport, c'est une légende nationale. Les coureurs font à bicyclette le tour de la France : 3 000 km en mois, et aussi un « petit tour » en Allemagne, en Espagne ou en Bretagne. Les participants partent de Paris et y reviennent.

Le 20 novembre 1902, Geo Lefevre et Henri Desgrange ont créé le Tour de France. Geo Lefevre était l'instigateur de l'épreuve et Henri Desgrange celui qui l'avait dirigé et avait su lui donner toute sa dimension et sa renommée. Et c'est alors en 1903 que la première cour­se de Tour de France a eu lieu.

Aujourd'hui, nous fêtons le cente­naire de cette épreuve sportive. Et c'est pour cette occasion-là que le 27 juillet 2003 à Paris aura lieu la Randonnée du Centenaire. Paris accueillera 10 000 cyclistes amateurs qui passeront par le circuit tracé dans les rues de la capitale où le jour même arriveront les partici­pants du Tour de France du centenaire.

Sais-tu que les cyclistes ont leur propre « langue »?
Voici une courte liste des expres­sions cyclistes :
Ne pas sentir les pédales = avoir l'impression que rien ne peut nous ar­rêter
Avoir les grosses cuisses = avoir mal aux jambes
Emmener un braquet d'asthma­tique = tourner très vite les jambes
Manger de l'herbe - tomber
Fermer la porte - empêcher un adversaire de nous dépasser

 La Pétanque

VERS la fin du XIXe siècle, Jules Lenoir était un grand champion de jeu provençal. Ce jeu de boules, qui existe encore aujourd'hui, se pratique de 15 à 20 mètres avec des boules de 7 à 8 cm de diamètre. On tire en cou­rant, et en faisant 3 pas. En 1907, han­dicapé par des rhumatismes, Jules ne pouvait plus pratiquer ce jeu athléti­que. En voyant son regard triste, son ami, Ernest Pitiot, pour lui permettre de continuer à jouer aux boules, a in­venté pour lui « le petit jeu ». Il se pra­tiquait de 4 à 5 mètres. On pointait et on tirait « pieds-tanqués », c'est à dire les deux pieds fichés au sol dans un rond.

La pétanque était née, et en 1910 a eu lieu à La Ciotat, au boulodrome des « pieds-tanqués » le premier concours officiel.

Mais outre les compétitions, le jeu est aussi pratiqué entre amis ou en fa­mille, avec un règlement simplifié. Chaque joueur a deux ou trois boules, et il peut y avoir un ou plusieurs joueurs par équipe. Le tirage au sort détermine l'équipe qui commence. Un but est lan­cé à quelques mètres (le « cochonet » ou le « bouchon »), et il s'agit de s'en rapprocher le plus possible (pointer) ou de chasser avec sa propre boule celle de l'équipe adverse.

Le football

LE FOOTBALL mérite une remar­que à part. C'est le sport peut-être le plus populaire dans le monde entier. Pour les Français quelque chose d'ex­traordinaire s'est passé le 12 juillet 1998. L'équipe de France a gagné la Coupe du monde de football et est de­venue championne du monde.

La vraie star du football français est Zinédine Zidane. Né le 23 juin 1972, il a vécu toute son enfance et son adoles­cence dans la cité de la Castellane à Marseille. Il la décrit ainsi : « La Cas­tellane, c 'est l'endroit où je suis né, où j'ai grandi, où j 'ai tout appris. Je mar­chais à peine que je tapais déjà dans un ballon. »

À 16 ans, il débute sa carrière pro­fessionnelle, puisqu'on 1989, il joue sa première saison en première division avec Cannes. En 1992, il est sélection­né pour la première fois en équipe de France. Dès lors, son jeu ne va cesser de se perfectionner pour atteindre en 1998 un niveau impressionnant. En 1994, Zidane et Véronique, son épou­se, donnent naissance à leur premier enfant Enzo, comme Enzo Francescoli (son idole) qui jouait à Marseille. Au printemps 1998, son deuxième fils Lu­cas naît.

Le 10 juin 98, la Coupe du Monde débute au stade de France. Le meneur de jeu, Zidane, est attendu au premier tour du match France-Afrique du Sud, à Marseille le 12 juin. Il reviendra en quart de finale contre l'Italie, jusqu' au 12 juillet où il marquera en finale 2 buts de la tête contre le Brésil et deviendra champion du monde. Il est consacré star du football mondial. Champion d'Italie, champion du monde, il est élu meilleur joueur du monde par la FIFA.

Roland Garros

LES FRANÇAIS aiment bien dire que la France est le paradis des joueurs de tennis. C'est le seul pays du monde qui offre autant (plus de 3 000 par an) de tournois. Le tournois de tennis le plus grand est Roland Gar­ros.

Roland Garros fait partie des acti­vités organisées par la Fédération fran­çaise de tennis pour promouvoir le ten­nis de la manière la plus large possi­ble. Roland Garros est l'un des quatre plus grands tournois du monde qui constituent le « grand chelem ». Beau­coup de meilleurs joueurs du monde affirment qu'être champion de Roland Garros représente le succès suprême dans le tennis.

L'aventure sur quatre roues

 ON SAIT bien que dès le début du XXe siècle dans le domaine de l'automobile, les Français ont été des pionniers à la fois comme inventeurs et comme industriels. En 1924-1925, un grand exploit sportif - la Croisière Noire - la tra­versée Nord-Sud de l'Afrique, a eu lieu. Cette idée était venue de la pre­mière tentative du genre - l'héroïque Paris-Pékin de 1903. Ce sont 8 voitu­res Citroën de type auto-chenilles qui sont parties de Colomb-Béchar en Algérie à destination du Cap en Afri­que du Sud. Cet événement sportif a donné naissance au film du cinéaste Léon Poirier.

 Six ans après la Croisière Noire, un autre projet, plus audacieux encore, a apparu : la traversée de l'Asie - la Croi­sière Jaune (1931-1932). Cette croisiè­re est aussi entrée dans la légende.

Aujourd'hui, les Français sont or­ganisateurs de plusieurs épreuves de rallye. Mais l'épreuve le plus specta­culaire - c'est le Paris-Dakar, créé en 1979 par Thierry Sabine. Si certains y voient une sorte d'agression contre le paysage et les habitants, pour d'autres il s'agit d'une des formes les plus pas­sionnantes de l'aventure moderne. Cet épreuve est très sélective - à peine un tiers des concurrents se retrouvent à l'arrivée.

 La spéléologie

       EN FRANCE, on trouve 3 des 4 gouffres les plus profonds de la planète : le gouffre Jean Bernard dans les Alpes de Haute-Savoie, celui de la Pierre Saint-Martin dans les Pyrénées basques et le gouffre Berger dans les Alpes également. C'est dans ces pro­fondeurs uniques au monde que les spé­léologues français font leurs classes et affinent leurs techniques. Ce n'est pas seulement une aventure sportive mais ces. expéditions sont aussi une aventu­re de la-science. Beaucoup d'eux se font avec la participation du Centre natio­nal de la recherche scientifique. Bien entendu, il s'agit d'un sport moins spec­taculaire que les autres, c'est un sport de l'ombre, et même de la nuit. Mais pourtant il attire un grand nombre de personnes car la spéléologie donne non seulement la possibilité de développer le corps, mais aussi d'apprendre beau­coup de nouveau.

 Le sport et l'art

DANS chaque pays on a vu de nom­breux écrivains, poètes qui se montraient fervents adeptes de tel ou tel sport. Mais seul un petit nombre y a puisé de l'inspiration. C'est justement avec la renaissance du sport de com­pétition, à la fin du XIXe siècle, qu'un lien est renoué entre sport et littérature ou du moins avec les écrivains eux-mêmes. C'est, par exemple Alfred Jarry et sa passion de la bicyclette ou Pierre Loti, fervent adepte de l'athlé­tisme. Quant aux textes, il faut premiè­rement signaler Les Olympiques de Montherlant en 1924, et puis l'œuvre de Saint-Exupéry traversée par l'ex­périence de l'avion. À cela on peut ajouter des écrivains qui sont devenus ' des chroniqueurs sportifs : Paul Mo­rand et Roger Vaillant (courses cyclis­tes et automobiles), Roger Frison-Ro­che (alpinisme) ou Antoine Blondin (Tour de France).

Les arts plastiques ont mieux gar­dé le contact avec les sujets sportifs. À partir de l'impressionnisme, la peintu­re s'est aventurée au grand air courses de chevaux (Degas, Dufy) ou cyclistes (Derain, Léger).

(La Langue FRANÇAISE)

Если вы заметили в тексте ошибку, выделите её и нажмите Ctrl+Enter.

© 2001-2016 Московский физико-технический институт
(государственный университет)

Техподдержка сайта

МФТИ в социальных сетях

soc-vk soc-fb soc-tw soc-li soc-li
Яндекс.Метрика